Aller au contenu
Accueil » Photovoltaïque Blog » Montage d’une installation photovoltaïque sur toit en pente

Montage d’une installation photovoltaïque sur toit en pente

Planification installation photovoltaïque

La plupart des installations photovoltaïques installées sur des maisons individuelles sont aujourd’hui encore des installations ajoutées en toitures. C’est une méthode simple, peu chère et efficace pour produire une partie de son énergie. Afin de couvrir la consommation moyenne des ménages il faut entre 10 et 12 panneaux ou 17 à 21 m2 sur le toit.  

Pour que ces installations puissent être installées en toiture il faut absolument avoir un toit en bonne état car une installation photovoltaïque peut avoir une durée de vie de plus de trente ans. Alors vérifie bien l’état de ton toit avant de te lancer dans cette aventure. Un couvreur peut contrôler l’état de ton toit pour être sûr. Ici un indicatif de la durée de vie d’un toit.

Toitureannée
Toitures en tuiles40-60
Tuiles béton35-50
Fibrociment/Eternite30-50 
Tôle40-60
Toits plats20-60

Si tu as une toiture en bonne état tu vas devoir installer un échafaudage pour pouvoir travailler en toute sécurité et dans le respect des normes.

Afin de comprendre comment les panneaux sont fixés sur le toit on va en premier lieu rapidement s’intéresser à la construction d’un toit. La toiture se compose généralement d’une structure faite de poutres et de chevrons en bois, en béton ou en métal qui soutiennent le tout. Ces éléments vont déterminer la statique de ton toit. Si la statique est bonne tu vas pouvoir installer des panneaux sans problème.

Sur cette base vient se fixer une sous-construction d’étanchéité, représentée en blanc sur cette image. Celle-ci sert de deuxième barrière d’étanchéité sous les tuiles. Il est également possible que tu ais de l’isolation entre tes chevrons ou qu’il n’y ait pas de couche d’étanchéité. Dans ce cas tu auras directement les contres lattes.

Les contre-lattes sont fixées directement en dessus des chevrons. Sur ceux-ci viennent les lattes des tuiles. Celles-ci vont supporter les tuiles qui sont la première couche de protection et d’étanchéité du toit. Les tuiles sont le plus souvent simplement posées sur les lattes sans autres fixations. Certaines tuiles, en général au bord du toit, peuvent être visées dans le lattage.

Chevron photovoltaïque
Sous construction

La sous-construction de l’installation photovoltaïque vient se fixer ou dans les chevrons ou dans les contre-lattes. Pour effectuer cette installation il faut retirer les tuiles au-dessus des chevrons pour placer les crochets de fixation. De nos jours, ceux-si peuvent être ajustés de quelques centimètres en hauteur et en largeur. Le but étant que le crochet ne vienne pas appuyer sur la tuile et la casser. Il y a deux méthodes pour éviter de casser la tuile. Cela dépend du type de tuiles installées en toiture.

1)   Pour des tuiles béton ou des tuiles plates standards, une partie de la tuile est meulée ou cassée au marteau pour faire de la place pour le crochet. 

2)  Les tuiles vaudoises sont remplacées par des tuiles en métal. Cela est aussi possible pour d’autres types de tuiles en cas de fort risque de rupture comme en altitude où les charges dues à la neige peuvent être importantes.

 

Une fois que les crochets sont posés il faut remettre les tuiles en place pour assurer l’étanchéité du toit. Ensuite les rails de montage peuvent être installés. Il y a deux possibilités de montage des rails de soutien. Celle-ci est définie par l’orientation des panneaux. Si les panneaux sont montés verticalement une ligne de rails est suffisante pour installer les panneaux. Une installation horizontale des panneaux nécessite dans la plupart des cas un quadrillage comme représenté ci-dessous. Personnellement je préfère le quadrillage car il donne une structure plus rigide aux petites installations.

Une fois que vous avez posé tous vos rails de soutien vous pouvez poser vos panneaux photovoltaïques sur le toit.  Pour fixer ceux-ci il va falloir utiliser des étriers de fixation. Ils doivent être montés en fin de panneaux et entre 2 panneaux photovoltaïques. Ceux-ci peuvent très facilement être visés dans les rails de soutien de l’installation. Pour une fixation optimale, les étriers doivent être montés à chaque bord du panneau (à 20% de la longueur du panneau).

Voilà si tu as fait tout cela tu as probablement une belle installation montée sur ton toit. Maintenant il te reste plus qu’à descendre les câbles du toit jusqu’à l’onduleur et à connecter l’onduleur au réseau. On regardera ces étapes dans un prochain article. 

J’espère que tu as apprécié cet article et qu’il va t’aider à réaliser ton installation photovoltaïque.

 

Bonne chance pour ton installation et va voir mes autres articles pour plus d’information. 

Installation ajoutée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *